Autonomie et Solidarité

Accueil > Autonomie et Solidarité

Bénéficiaires

Vous avez un projet de création, de développement ou de reprise d’entreprise sous forme de société (SA, SARL, SAS, etc…)
• Vous créez de l’emploi et/ou de l’activité
• Vous êtes implanté en Hauts-de-France
• Vous êtes attentif aux enjeux économiques, humains et environnementaux de l’entreprise.

Objectifs

Autonomie et Solidarité s’engage en renforçant vos fonds propres et en vous apportant un accompagnement humain de qualité.

Forme de l’aide

  • Financement possible jusque 210 000 €
    Une participation au capital minoritaire et temporaire (au terme de 5 ans), jusque 75.000 euros et dans la limite de 25 % du capital de l’entreprise.
    Elle a pour avantage de conforter la solidité financière du projet, rassurer les partenaires de l’entreprise, agir par un effet levier et faciliter l’accès au crédit bancaire.
    Un apport en compte courant d’associés jusqu’à 75.000 euros.
    Un prêt participatif jusqu’à 60.000 euros.
  • Accompagnement proposé
    Plus de 100 chefs d’entreprises ou cadres, bénévoles sont disponibles pour répondre à vos besoins :
    Un accompagnement individualisé
    Une équipe d’experts pour des conseils juri¬diques, en ressources humaines, en gestion…
    Un réseau de 130 entreprises en Région, financées par Autonomie et Solidarité.

Instruction

Contact
Sandrine DANNO – Secrétaire générale
03.20.14.30.62
info@autonomieetsolidarite.fr
www.autonomieetsolidarite.fr

A savoir

La principale vocation d’Autonomie et Solidarité est de favoriser la création d’activités et d’emplois en Hauts-de-France. En presque bientôt 30 ans, 2 100 actionnaires privés et publics, plus d’une centaine de bénévoles et une équipe de permanents ont soutenu et accompagné plusieurs centaines d’entreprises.
L’apport en fonds propres constitue une ressource précieuse pour la création, la reprise et le développement d’entreprises. Il conforte la solidité financière et rassure les partenaires de l’entreprise. Il facilite l’accès au crédit bancaire et à des sources de financement complémentaires.